Start up

C’est en tout cas ce qui est ressorti du premier Forum Innovation organisé par le Cetim en décembre dernier. Avec pour vocation de mettre en contact les entreprises reconnues avec les jeunes start-ups, mais aussi de favoriser l’innovation dans le domaine de l’industrie mécanique, l’événement a fait ressortir l’importance des start-ups dans ce domaine.

Une première édition plein de succès

Le 6 décembre dernier, ce sont près de quarante start-ups qui se sont réunies à l’occasion du premier Forum Innovation organisé par le Cetim (centre de gestion de complémentaire santé et prévoyance) à Senlis, dans l’Oise, au côté des professionnels du secteur.

Membre de l’Alliance pour l’Industrie du Futur, l’organisation cherche activement à propulser l’innovation et le progrès dans le domaine de l’industrie mécanique depuis des années déjà, et l’arrivée de ce nouveau forum a rencontré un vif succès auprès des acteurs du secteur.

Organisées selon les différentes innovations qu’elles proposaient, les start-ups ont chacune pu présenter leurs nouvelles technologies, avant de rencontrer les industriels intéressés. Diverses conférences ont également eu lieu afin de discuter des problématiques concernant l’innovation, notamment en termes de financements et de propriété intellectuelle.

Un tremplin pour les start-ups

Le directeur du département de recherche du Cetim, Philippe Lubineau, soulignait l’importance pour les industriels du secteur de rester informés sur l’actualité des start-ups, et donc la nécessité pour les start-ups de bien communiquer sur leurs activités, notamment via les sites d’actualité des start-ups, à l’image de Digitechnologie.

Selon lui, les différents partenariats entre les start-ups et les industriels favorisent grandement l’appropriation des technologies du futur par ces derniers, leur permettant de profiter de la transition numérique pour créer de nouvelles opportunités. Mais l’avantage profite également aux-start-ups, qui bénéficient alors d’un moyen de se développer tout en modernisant l’industrie mécanique, leur apportant de nouveaux défis et enjeux au quotidien.

L’exemple de Siatech

A titre d’exemple, un commercial de la start-up Siatech, Justin Doucerin, a présenté, au cours du Forum, des systèmes de commande main-libre pour les machines de levage. Il soulignait à quel point l’événement était source d’opportunité dans le but d’élargir le réseau de l’entreprise, voire de déclencher des ventes. Mais pour lui, tout ne réside pas seulement dans le côté commercial, c’est aussi une bonne occasion de nourrir sa curiosité et de rester au courant de l’actualité des start-ups en France, explique-t-il, ébahi devant des nouvelles technologies en robotiques rencontrées lors du salon.