premier soin

Lorsqu’on est confronté à un accident ou qu’on en est un spectateur, il n’est pas rare que l’on perde ses moyens et qu’on soit tétanisé sur place. Cependant, ces quelques minutes peuvent être décisives et aider à sauver des vies. Voici notamment les bons réflexes et les gestes à retenir pour venir en aide aux accidentés de la route.

Ne jamais déplacer la victime

Lorsqu’on tombe de moto et que le choc a été assez rude, les risques de lésions à la colonne vertébrale ne sont pas à écarter. Aussi, pour ne pas aggraver les blessures du pilote, il est impératif de ne pas le déplacer et de laisser ce rôle aux pompiers et aux urgentistes, qui maitrisent mieux les gestes de premier secours. Il est néanmoins possible de placer la victime sur le côté s’il présente des nausées ou commencer à régurgiter, mais toujours en veillant à ne pas trop bouger la colonne vertébrale.

Ne jamais retirer le casque d’un motard accidenté

Les secouristes et les pompiers s’accordent à dire qu’il est impératif de ne jamais enlever le casque d’un motard accidenté, ceci afin de réduire les risques de lésions cérébrales. Il sera toutefois possible de relever la visière pour éviter à la victime de s’étouffer. S’il s’agit vraiment d’une mesure d’urgence alors, la mentonnière pourra également être détachée, mais le casque devra rester à sa place. Dans tous les cas, il revient plus sage d’attendre les secours qui vont procéder à l’enlèvement du casque sans les risques que le mouvement tire sur les vertèbres cervicales de la victime et ainsi, risquer d’aggraver les lésions.

Les gestes de premiers secours à connaitre

secoursD’autres réflexes utiles sont à retenir comme le fait de ne jamais donner ni à boire ni à manger à la victime, car il se peut qu’elle doive être opérée dans les heures qui suivent. Comme pour le casque de moto, il est impératif de ne jamais retirer un objet qui est planté dans le corps de la victime pour éviter les risques d’hémorragies graves. Seuls les secours et les pompiers sont habilités à le faire. S’il y a une hémorragie alors, il est urgent de procéder à une compression sur la plaie avec un tissu et de le maintenir jusqu’à l’arrivée des secours. Enfin, si la victime a perdu un membre à la suite d’une mauvaise chute alors, il faudra faire un garrot à l’extrémité du membre sectionné et de le maintenir. Dans l’idéal, le membre manquant doit être mis de côté afin que les secours puissent facilement le remettre à sa place.

Si la victime est déjà prise en charge alors, il sera inutile de s’arrêter, car cela ne fera que gêner l’arrivée des secours plus qu’autre chose. Si l’accident est survenu en dehors de l’axe principal et que les pompiers risquent de se perdre en route alors, il faut prendre les devants et leur indiquer le bon chemin à emprunter. Enfin, il faut se rappeler de fermer le réservoir de la moto s’il s’est ouvert pendant l’accident et de ne pas déplacer la moto, car sa position pourra aider à établir le constat.