michaelbenoit.org - génotype-définition

Effectuer un test ADN permet de répondre à de nombreuses interrogations sur les origines plus ou moins lointaines d’un individu et sur son état de santé. Depuis 2017, des entreprises basées à l’étranger proposent au grand public d’effectuer librement des tests génétiques. La véracité des résultats de ces tests portants sur les origines ethniques est remise en question par un certain nombre de spécialistes.

En effet, si un test génétique classique est considéré comme extrêmement fiable, cette fiabilité s’appuie sur des recherches ciblées et l’examen doit être pratiqué dans un contexte médical, dans des conditions de laboratoire précises. Ce type de test met avant tout en évidence la différence génétique entre les individus par comparaison de leur génome. Ainsi le résultat s’interprète plus par la négation que par l’affirmation selon le nombre de similitudes repérées. Si les résultats sont fiables, des supports d’interprétation restreints peuvent néanmoins conduire sur des fausses pistes et mener à une réponse erronée.

Test relatif à la santé

Un test ADN peut aider au diagnostic d’une maladie, ou par exemple invalider une paternité. Il s’effectue notamment par prélèvement sanguin. A l’origine de ce test, il y a une prescription médicale, une recherche définie et précise, et il se fait avec le consentement du patient. Le résultat de l’analyse aura un impact définitif sur lui-même et sur ses proches. Dans le cas d’une maladie présumée, le génome du patient est comparé à d’autres génomes atteints par cette maladie. Dans le cas d’un test de paternité, la comparaison s’effectue entre l’enfant et le parent présumé ou avec d’autres membres de la famille si l’un des deux individus ne se prête pas au test. Le résultat sera alors moins fiable car les liens étant lointains, le nombre de gènes légués est diminué.

Test relatif à la justice

La justice a recours à des prélèvements ADN (sang, salive, sperme notamment) pour confondre un criminel ou innocenter un accusé. Les erreurs sont plus importantes dans ce cas de figure dans la mesure où, d’une part, les scènes de crimes peuvent avoir été contaminées par plusieurs ADN ; ou le test mal effectué mais surtout d’autre part, du fait que le test ne porte que sur quelques marqueurs de l’ADN et non sur l’ensemble du génome. De ce fait, dans le cadre judiciaire, le test ADN sert plutôt à entériner un jugement et vient seulement dans un second temps comme preuve.

Test relatif aux origines ethniques

La raison de ce test est la plus controversée car la démarche se fait en dehors de tout cadre médical ou judiciaire. Si la méthode reste la même, le test ne prend en compte que quelques marqueurs de l’ADN et dessine seulement un profil que les laboratoires comparent à d’autres profils afin de déterminer l’origine ethnique de l’individu. Le résultat ne prend pas en compte tous les marqueurs d’un génome ni les probables flux migratoires des ancêtres. Le test ADN peut alors être le point de départ d’une recherche généalogique à prolonger d’autres moyens que la science. Vous pouvez chercher les mots génotype définition sur internet pour vous aider à mieux comprendre tous ces aspects.